Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

pour le roman

Publié le par Claire Viain

Et surtout – ne l’oubliez pas – lisez beaucoup de romans.

Ainsi se concluait la liste d’ouvrages philosophiques rédigée par un éminent savant à l’attention du jeune Simon Leys.

On l’a maintes fois enterré, le roman, et un peu vite. On a dit sa vanité en temps de crise.

Il tient ferme pourtant. L’action passe, les sciences se dépassent, la théorie fane… le roman est là qui nous regarde dans les yeux, qui nous confie sa vérité sur le monde, pas une négation du réel, mais bien un redoublement d’attention.

Témoin de ce « poignant contraste entre l’absolu et le contingent » évoqué par Christopher Lasch, il est ductile quand le présent se rigidifie, désirant quand les pensées s’assèchent, moqueur quand les langues se font de bois, splendidement inutile quand le temps nous est compté.

Ceci pour défendre, s’il était besoin, une entreprise qui peut sembler hasardeuse ou archaïque et me paraît pour cette raison même pleinement d’actualité

Partager cet article
Repost0